DES QUESTIONS ?






Aide à la lecture
Nous contacter

Zoom sur un partenaire

L’Union des entreprises de proximité

"La grande nouveauté c’est que le PRST3 est tout entier tourné vers les TPE PME, et ça c’est nécessairement un argument qui nous parle !"

Entretien avec M. Georges Darthevel, Président régional de l’U2P Pays de la Loire, octobre 2017.
En photo : Sonia Chapron, chargée de mission U2P, Armelle Maréchaud, déléguée générale U2P 44 et Georges Darthevel,  président de l’U2P .

Qu’est-ce que l’U2P ?
L’Union des Entreprises de Proximité (U2P et non plus UPA !) est l’une des 3 organisations patronales interprofessionnelles reconnues représentatives lors du dernier scrutin national. Au travers de ses 4 composantes la CAPEB (bâtiment), la CNAMS (fabrication et services) la CGAD (alimentation) et, depuis cette année, l’UNAPL (professions libérales) et de ses 119 organisations professionnelles en France, elle est la porte-parole des petites entreprises de proximité à savoir toutes ces entreprises qui font le quotidien des gens : en Pays de la Loire cela représente 124 000 entreprises et 350 000 actifs (employeurs et salariés confondus).
L’U2P cherche à rassembler ces entreprises dans une union où elles se reconnaissent.

L’U2P a-t-elle déjà des actions en matière de prévention des risques professionnels ?
Tout à fait. Dès 2006 nous avons recruté une hygiéniste du travail qui intervient quotidiennement en prévention de 1ier niveau auprès de nos adhérents.
La première étape est de convaincre et d’aider les entreprises à s’engager dans l’évaluation des risques professionnels pour créer un plan d’actions, en s’appuyant sur le dialogue avec les salariés. Le déclic est souvent long à venir et les sollicitations spontanées sont rares, alors que les entreprises sont toutes très contentes en fin d’accompagnement ! Avoir un document unique d’évaluation des risques à jour, c’est incontournable.
Nous intervenons également sur plusieurs autres thèmes, toujours en sensibilisation et en appui des entreprises adhérentes. Ainsi, nous avons engagé une action de prévention du risque chimique avec les professionnels de l’automobile Dans le cadre de la commission paritaire régionale interprofessionnelle de l’artisanat (CPRIA), des actions sont également menées en prévention des addictions, en partenariat avec la DIRECCTE et le sujet sur lequel nous misons le plus pour l’avenir est celui de la qualité de vie au travail (QVT). Il est très intéressant de pouvoir accompagner les entreprises dans leur dialogue avec les salariés pour organiser le travail et réfléchir ensemble.

Pourquoi participez-vous au PRST 3 ?
Tout d’abord, l’élaboration puis, le fonctionnement de ce plan régional nous conviennent parfaitement car il est participatif et collaboratif. C’est une occasion de travailler avec tous les partenaires qui, comme nous, s’intéressent à la prévention des risques professionnels et s’impliquent concrètement.
Nous avons choisi de nous investir dans 5 des thèmes du plan : l’évaluation des risques, les TMS, la prévention du risque chimique, l’offre de services aux TPE et enfin la QVT. Comme vous le voyez nous sommes là en cohérence avec nos actions au long cours. L’action en matière de QVT fait la synthèse de tout : accompagner l’entreprise, y compris au plan de l’organisation du travail et avec le souci d’une prévention des risques discutée et construite entre employeur et salarié.
La grande nouveauté c’est que le plan est tout entier tourné vers les TPE PME, et ça c’est nécessairement un argument qui nous parle ! Le site internet qui a été créé est un outil intéressant et nous avons pour objectif de le faire connaitre aux entreprises de nos secteurs d’activité.

Voir toutes les actus